La mise en service prochaine du réacteur nucléaire EPR de Flamanville

janvier 19, 2024

D’après le calendrier publié par EDF en 2022, le nouveau réacteur de troisième génération EPR à Flamanville devrait démarrer vers la moitié de l’année 2024, soit en juin 2024. Ce projet se confirme puisque EDF envisage le chargement en combustible nucléaire du réacteur.

La fin d’une attente de plusieurs années

L’EPR de Flamanville 3 a été construit en 2007, mais sa mise en service a été décalée à plusieurs reprises à cause des nombreux problèmes de soudure, de fissures, etc. Le réacteur devait être mis en service en 2012, c'est-à-dire depuis plus d’une dizaine d’années. Les problèmes de chantier qui se sont accumulés ont engendré des surcoûts. D’après les annonces, la facture a été multipliée par 4 jusqu’à ce jour. 

A voir aussi : Comment optimiser l'usage d'un purificateur d'air ?

Selon les précisions, le coût total s’établit actuellement à 12,7 milliards d’euros. Finalement, le démarrage du réacteur interviendra cette année. Suite à la réalisation des essais de sécurité qui ont été probants, EDF prévoit de charger en combustible le réacteur au mois de mars, tandis que le premier couplage devrait avoir lieu en juin. Par ailleurs, une seconde consultation a été mise en place depuis le 15 janvier jusqu’au 15 février. Cette fois-ci les avis de l’Autorité environnementale et des collectivités territoriales seront pris en compte. Sinon, vous pouvez consulter https://ladiplomatie.fr/ pour accéder à davantage d’actualités.

Initialement, une phase de test

Certes, le réacteur nucléaire sera en service à partir du mois de juin 2024, par contre celui-ci n’assurera pas encore la production d’énergie. Le démarrage se fera de manière progressive. Dans un premier temps, le réacteur subira des tests sur plusieurs niveaux de puissance. Les arrêts, les interruptions et les autres expérimentations permettront de s’assurer de la performance du réacteur avant de prévoir un fonctionnement à plein temps. Cela dit, il faudra attendre un certain temps avant que Flamanville puisse assurer la production d’électricité dans le secteur. Par ailleurs, celui-ci ne figure pas dans les prévisions d’EDF pour les 2 prochaines années.

A découvrir également : Quelles sont les options de garde meuble flexible à Paris ?

Une maintenance annoncée en 2026

Selon les estimations d’EDF, l’EPR de Flamanville 3 devrait être capable de produire une quantité d’énergie qui s’élèvera à 14 TWh entre la période de son démarrage jusqu’en 2026, l’année à laquelle un arrêt de maintenance est prévu. Ainsi, suite à la phase d’essai, le réacteur sera mis en arrêt. Ce sera l’occasion d’effectuer une visite et de procéder à une maintenance complète. Cette opération devrait durer pendant quelques mois. Toutefois, EDF n’a pas apporté plus d’explication à ce sujet puisque le calendrier est actuellement dans une phase d’étude.

Pas de souci à se faire pour l’hiver

Les Français n’ont pas de raison de s’inquiéter d'une éventuelle pénurie d’énergie qui pourrait entrainer des coupures de l’alimentation en électricité. EDF se montre optimiste à ce sujet en affirmant qu’il y a eu une importante progression du parc nucléaire. La performance est rétablie suite aux problèmes de fissures. D’un autre côté, les parcs de remplissage hydroélectriques bénéficient également d’un taux de remplissage qui est largement en dessus de la moyenne. Par ailleurs, la population a également fait preuve de bon sens en adoptant la sobriété énergétique qui a permis d’économiser de l’énergie. Bref, tous les voyants sont donc au vert, les Français devraient affronter plus sereinement cet hiver.